Pour vous donner une longueur d’avance, voici une série de questions d’entretien et de réponses pour un poste de compagnon charpentier :

Dans quels domaines êtes-vous particulièrement formé ?

Je suis formé à tous les aspects du travail de charpentier, de la lecture et de la compréhension des plans et des dessins à la vérification du respect de chaque spécification. Mon expertise spécifique réside dans la planification et la disposition des travaux, la mesure et la découpe précises de matériaux tels que le bois et la fibre de verre, ainsi que la construction et la réparation de grandes structures en bois.

Quels sont vos outils de travail préférés ?

Mes préférences quant aux outils à utiliser dépendent du type de projet qui m’est confié. Cependant, je sais utiliser une variété d’outils, notamment des scies à chats, des couteaux utilitaires, des équerres de charpente, des scies à métaux, des pistolets à calfeutrer, des perceuses électriques et des scies sauteuses.

Selon vous, quels sont les deux attributs les plus importants qu’un compagnon charpentier doit posséder pour occuper ce poste ?

La première chose est la connaissance du travail. Il est extrêmement important de connaître son travail, car il est impossible de travailler sans comprendre les matériaux, les outils, les processus de travail et les limites. Deuxièmement, la capacité à comprendre et à travailler en fonction des exigences des clients est de la plus haute importance.

Pourquoi la dextérité physique est-elle si importante pour travailler comme compagnon charpentier ?

La charpenterie est un travail très physique qui exige beaucoup d’endurance de la part des travailleurs. Il faut travailler debout pendant la majeure partie de la journée et porter et déplacer des objets lourds sur de longues distances. Il faut être physiquement adroit si l’on veut réussir à respecter les délais.