L’hiver est l’une des pires saisons pour votre toiture. Pendant ces mois plus froids, votre toit devient sensible à de nombreux types de dommages, notamment les barrages de glace et la condensation qui se forme dans les greniers mal isolés. Voici comment avec Alc Bois, zinguer en Haute Savoie, vous pouvez protéger le vôtre des dommages causés par l’hiver.

1) INSPECTEZ VOTRE TOIT

Quand avez-vous inspecté votre toit pour la dernière fois ? Si cela fait longtemps, faites-le minutieusement et sans tarder. Sans une inspection appropriée, vous ne saurez pas à quel point un petit problème peut être dommageable. Par exemple, de petites fissures et des points faibles peuvent sembler inoffensifs au premier abord, mais peuvent se transformer en problèmes plus importants, rendant votre toit vulnérable aux dommages causés par la neige et la glace. Ceux-ci peuvent entraîner des moisissures, le pourrissement du bois et des fuites. En inspectant fréquemment votre toit, vous aurez le temps de le réparer avant qu’il ne s’aggrave.

2) VÉRIFIEZ VOTRE DRAINAGE AVANT UNE CHUTE DE NEIGE

Les feuilles séchées, qui se coincent dans les gouttières et les drains de votre toit, augmentent considérablement la probabilité de formation de barrages de glace. C’est pourquoi il est essentiel de vérifier votre drainage avant les grandes chutes de neige. En retirant les débris des tuyaux de descente et en dégageant les drains pour permettre à l’eau de circuler et de sortir de votre toit, vous réduisez les risques de dégâts des eaux et la formation de barrages de glace.

3) TAILLEZ LES BRANCHES DES ARBRES À PROXIMITÉ

Les arbres peuvent mettre votre toit en danger en hiver. Les branches en surplomb peuvent racler sa surface et endommager sa couche protectrice. Si des branches tombent sur votre toit, elles peuvent s’empiler avec la neige et la glace et obstruer le drainage. Le mieux est de tailler toutes les branches qui s’approchent à moins d’un mètre de votre toit pour éviter qu’elles ne créent des problèmes lorsque l’hiver s’installera.

4) ISOLEZ VOTRE GRENIER

Comme nous l’avons mentionné, la condensation dans les combles est un gros problème pendant les mois les plus froids. Ce phénomène se produit lorsque l’air chaud et humide de la pièce principale s’élève dans les combles et rencontre la face inférieure froide de la couverture de votre toit. Si votre grenier n’est pas correctement isolé, la condensation peut provoquer des moisissures.

Pour éviter l’accumulation de condensation, assurez-vous que votre grenier est correctement ventilé et isolé. Réparez les fissures et les points faibles qui provoquent des fuites d’air et assurez-vous que les évents de votre salle de bain et de votre sèche-linge sont dirigés vers l’extérieur.

5) ENLEVEZ L’EXCÈS DE NEIGE

L’hiver apporte avec lui un cocktail météorologique de pluie verglaçante, de neige et de grésil. Les toits plats sont particulièrement sensibles à l’accumulation et à la dérive de la neige. C’est pourquoi il est essentiel d’enlever régulièrement la neige de votre toit pour éviter les barrages de glace, les infiltrations d’eau et, finalement, l’effondrement du toit.

L’enlèvement de l’excès de neige est particulièrement important après une forte chute de neige. Si l’on n’y remédie pas, elle peut stresser votre toit et créer de nombreux problèmes, comme l’accumulation de glace et les fuites d’eau, qui peuvent éventuellement entraîner des réparations coûteuses du toit plat.

6) RECHERCHEZ LES BARDEAUX ENDOMMAGÉS

Une forte tempête de neige peut causer beaucoup de dommages à votre toit, alors assurez-vous de l’inspecter par la suite pour rechercher (et remplacer au plus vite) tout bardeau fissuré, manquant ou déformé. Si vous ne le faites pas, des fuites peuvent se produire et la neige fondante fera pourrir le revêtement en bois et les chevrons.

7) INSTALLEZ DES CÂBLES CHAUFFANTS ÉLECTRIQUES

Les câbles chauffants électriques sont des outils pratiques qui peuvent être fixés à votre toit pour lutter contre les barrages de glace. Installez-les le long de la ligne de toit et des gouttières en zigzag pour empêcher l’eau de fonte de se refroidir suffisamment pour geler. Cela permettra à l’eau de s’écouler vers le sol, au lieu de geler et de se transformer en barrages de glace. Cette disposition n’est peut-être pas attrayante, mais elle peut être efficace pour prévenir les barrages de glace.